Une question ? 06 87 01 74 12

Notre savoir-faire

Un savoir-faire unique

 

Veri’Good détient un savoir-faire unique qui leur permet de produire un pruneau d’exception :

  • Un Terroir argilo-calcaire, propice à la production des fruits
  • Une exposition parfaite, pour bénéficier au maximum du soleil, et limiter les risques de gel pendant les phases critiques de la floraison.
  • Un verger innovant avec des plantations en axe et une protection de tous nos nouveaux vergers par une structure de filets paragrèle.
  • Un outil de production performant, avec pour chaque étape des machines performantes fabriquées pour la plupart dans nos ateliers.
  • Une conduite agronomique optimisée, basée sur l’observation nous permettant de travailler en agriculture raisonnée.
  • Une récolte de fruits mûrs à leur maximum de sucre pour n’offrir aux consommateurs que le meilleur.

Les processus de production

La plantation des arbres

Réalisée l’hiver pendant le repos végétatif. Les écartements entre rangs et sur le rang sont calculés pour à la fois optimiser l’espace, et en même temps permettre le passage des machines. Les arbres sont formés et donc taillés en axe. Ils sont attachés à la structure afin de se développer bien droits.
Les scions plantés sont achetés chez un pépiniériste. Ils sont étiquetés et possèdent tous un passeport phytosanitaire de l’INRA.

Ce sont des pruniers d’Ente issus du clone 707, réputé pour sa facilité à produire des fruits très sucrés.

La taille

Elle est effectuée l’hiver par des équipes spécialisées qui ne font qu’éclaircir des branches pour maintenir un niveau de production moyen permettant de produire de gros fruits. La taille se fait au moyen de ciseaux pneumatiques dont sont équipées nos nacelles. C’est de 80 à 100 h de travail à l’ha pour préparer au mieux la récolte à venir. Cette taille permet aussi d’équilibrer un arbre et facilite la pénétration du soleil dans l’arbre.

La floraison

Elle a lieu généralement vers le 20 mars et annonce le printemps. Le prunier d’Ente est une espèce autoféconde, donc capable de se polliniser elle-même. Pendant cette période, le temps doit être clément afin d’offrir une fécondation optimum.

Un « arrêt de sève » dû à des températures trop basses provoque une chute physiologique des fruits.

L’irrigation

Au moyen de lacs collinéaires que nous avons construit depuis 1981, nous irriguons nos vergers. Nous disposons de 4 lacs pour une capacité de stockage de 100 000 m3 d’eau. Tous ces ouvrages répartis sur l’exploitation sont reliés entre eux grâce à des canalisations enterrées, permettant d’irriguer de n’importe quel endroit. L’irrigation permet d’offrir une couverture constante et régulière des besoins en eau de la plante, pour une optimisation du grossissement du fruit.

La récolte

Elle débute généralement ver le 15 août et dure environ 5 semaines. L’élément déclencheur est le niveau de sucre dans le fruit, et la chute au sol des premières prunes. Nous disposons de 3 moyens de récolte. Les deux premiers sont mécaniques et mettent en oeuvre 3 machines automotrices. L’un permet avec deux machines de ramasser les prunes mûres sur l’arbre au moyen d’un vibreur (4 à 5 passages sur la saison seront nécessaires).

L’autre avec une machine spéciale permet de ramasser au sol les fruits qui ont chuté. Et enfin un ramassage manuel permet de récolter les fruits au sol, qui n’ont pu être ramassés par la machine.

Le séchage

Une fois récoltées, les prunes sont acheminées sur l’exploitation pour y être lavées, triées, calibrées, enclayées et séchées.
Les prunes dans la phase d’enclayage, sont disposées sur les claies (structure en bois munie d’un grillage inox) et elles-même sont empilées sur des chariots. Ce sont ces chariots qui sont introduits dans les fours pour une durée de 20 heures généralement.

Les installations de séchage tournent 24h/24 afin de sécher la récolte du jour, soit environ 35 tonnes de prunes. Dans les tunnels de séchage où la température est de 75°C, les prunes vont devenir des pruneaux, et il faudra 3 kg de prunes pour faire 1 kg de pruneaux dont l’humidité sera ramenée à 21% (valeur nécessaire pour conserver le fruit toute l’année dans une atmosphère naturelle). Une fois extraits du four, on passe à la phase de déclayage, qui permet d’ôter les pruneaux de sur les claies, lesquelles vont de nouveau être réenclayées de prunes fraîches.

Les pruneaux, par l’intermédiaire de cette machine sont déposés dans le palox pour y être stockés, à l’abri de l’humidité dans des locaux appropriés.

Le conditionnement

En fin de saison de ramassage, les pruneaux sont calibrés au moyen de grilles. Ils sont ainsi classés par catégorie de grosseur. Par la suite, ils seront réhydratés pour présenter une meilleure texture. Leur humidité sera ramenée à 35% et deviendront consommables. Ils seront ensuite ensachés, pasteurisés et proposés à la vente.

Cette opération de réhydratation et d’ensachage se fera tout au long de l’année, au fur et à mesure de nos ventes.